Blog

Œuvres complètes d’Anne Hébert

SHARE THIS:
Wednesday, September 30, 2015

 

Nathalie Watteyne, Université de Sherbrooke

À la fois poète, romancière, nouvelliste et dramaturge, Anne Hébert me fascine depuis l’adolescence. Lorsque je fus nommée directrice du Centre Anne-Hébert en 2003, je compris que les archives léguées par l’auteure à l’Université de Sherbrooke allaient renouveler considérablement la compréhension que nous avions de cette œuvre phare de notre littérature. Après plusieurs rencontres avec les éditeurs et les ayants droit, nous avons convenu que la meilleure façon de faire était de présenter l’œuvre dans son intégralité, y compris les textes restés inédits ou parus dans les périodiques, pourvu qu’ils soient achevés et qu’ils aient été revus par Anne Hébert de son vivant. C’est ainsi que le projet des Œuvres complètes est né et a été mené à bien par une équipe de onze spécialistes chevronnés.

Avec les cinq tomes de cette édition de référence publiée aux Presses de l’Université de Montréal dans la collection de la Bibliothèque du Nouveau Monde, le public peut mieux saisir, dans toutes ses dimensions, la cohérence et l’unité profonde de cette œuvre, produite sur plus de soixante ans.

Durant les onze années de la recherche, il y eut plusieurs surprises et moments mémorables : par exemple quand nous avons trouvé par hasard, dans un fonds privé de l’Université Laval, les dates de composition des poèmes du Tombeau des rois; ou quand nous avons découvert dans le dossier du roman Est-ce que je te dérange? une note manuscrite de l’auteure avec des indications relatives à la fin d’un autre roman, L’Enfant chargé de songes; et aussi quand nous avons pu constater que la pièce de théâtre Le Temps sauvage avait d’abord été une nouvelle, et comment elle s’était métamorphosée, au fil de ses sept versions, entre le milieu des années 1950 et 1963.

Le premier volume, qui présente les cinq recueils de poésie, avec 25 poèmes parus dans les périodiques et 82 inédits, révèle qu’Anne Hébert n’a jamais cessé d’écrire des poèmes entre 1938 et 1999. C’est toute la trajectoire poétique qui se trouve ainsi retracée. Les trois volumes consacrés aux dix romans permettent de situer dans leurs contextes de production et de réception chacun de ces romans. Les notes et notices portent sur la genèse, l’écriture et les réécritures, et l’étude du processus de création fait ressortir la fascination qu’exercent sur l’imaginaire de l’auteure la violence, la mort et la folie des personnages qui l’habitent, des Chambres de bois à Un habit de lumière, en passant par Les Fous de Bassan, qui a obtenu le prestigieux prix Fémina et jouit toujours d’un immense succès. À lui seul, le roman Kamouraska comporte cinq versions, totalisant plus de 3000 feuillets manuscrits et dactylographiés. Les chercheuses et chercheurs ont fait le point aussi sur la dernière décennie, entre 1988 et 1999, dont les romans alternent avec des pièces de théâtre et des recueils de poèmes. C’est dire toute l’ampleur des matériaux d’archives avec lesquels nous avons eu le privilège de travailler. Enfin, le dernier volume regroupe les textes autres que les poèmes et les romans, c’est-à-dire une cinquantaine d’écrits s’échelonnant sur soixante ans, et dans des genres littéraires variés : contes, nouvelles, théâtre, chroniques, critiques, essais et hommages, publiés ou inédits. Ces textes en prose sont moins connus du public, et nous renseignent sur la conception de la langue, de l’écriture et de l’art en général d’Anne Hébert.

Mentionnons, en terminant, que seul un travail concerté pouvait permettre d’expliquer avec précision et sans trop de recoupements la riche information apportée par les brouillons, les carnets d’écriture, les manuscrits, les dactylographies, les éditions antérieures, la correspondance, ainsi que les entrevues de l’auteure, pour faire ressortir les nuances de son écriture et rendre compte de la modernité de sa poétique.

Quatre des cinq tomes des Œuvres complètes d’Anne Hébert ont été publiés avec le soutien du programme Prix d’auteurs pour l’édition savante (PAES).

Biographie

Nathalie Watteyne enseigne la littérature à l’Université de Sherbrooke, où elle dirige le Centre Anne-Hébert. Elle a été la directrice de publication des Œuvres complètes d’Anne Hébert en cinq volumes, tous parus aux Presses de l’Université de Montréal entre 2013 et 2015. Elle a publié l’édition de référence de la Poésie de cette auteure en 2013, ouvrage pour lequel a reçu avec Patricia Godbout le Prix de la recherche et de la création en sciences humaines de l’Université de Sherbrooke en 2014. Dans le tome V, elle a établi, avec Annie Tanguay, l’édition critique des nouvelles et proses diverses d’Anne Hébert en 2015. Elle prépare, avec Bernard Chassé, l’Album Anne Hébert, qui paraîtra chez Fides en 2016. Elle a dirigé plusieurs ouvrages sur la littérature et numéros de revues sur des écrivaines. Elle est l’auteure de trois recueils de poésie. 


Livres à vous!
En tant que porte-parole des sciences humaines au Canada, la Fédération est une fervente défenseuse des livres. Notre Prix d’auteurs pour l’édition savante (PAES) soutient la publication d’importants livres savants canadiens depuis 1941. Livres à vous! dévoile les coulisses de ces livres fascinants. De temps en temps nous mettrons en avant d’autres livres qui jouent un rôle important pour la culture, la société et la recherche canadiennes. Lire d’autres billets.

Bookmark It!
As the voice of the humanities and social sciences in Canada, the Federation is a great supporter of books. Our Awards to Scholarly Publications Program (ASPP) has supported the publication of important Canadian scholarly books since 1941. Bookmark it! shares the story behind some of these fascinating books. Occasionally, we’ll also highlight other books that are significant to Canadian culture, society and research. Read more posts.

 

Category

Bookmark It!

Tags

Award to Scholarly Publications Program