Blog

Federal Election 2011: Incremental rise in female candidates

SHARE THIS:
Wednesday, April 20, 2011

Nancy Peckford, Equal Voice
Guest Contributor

This blog post is part of the Federation Equity Issues Portfolio’s series marking the 100th anniversary of International Women’s Day.

With nominations now closed, Equal Voice has confirmed that 407 women candidates, representing 31 percent of all candidates for Canada´s five major political parties, will be on the ballot for the May 2nd federal election. This represents a slight two point increase from the 2008 federal election when 29 percent of major party candidates were women.

The New Democratic Party is the clear leader with 125 female candidates, nearly 41 percent of all its candidates, which is the highest percentage fielded by a political party in Canada´s history.  The Bloc Québécois has beat its own record by running 24 of 75 candidates, or 32 percent of its candidates, up four points from the last election.

The Liberal Party has confirmed that 92 of its 308 candidates, or 30 percent, are women, though this is a considerably lower number than in the 2008 election when the party attained a historic high of 37 percent.

The Conservative Party is fielding 22 percent women, up two points from the last election.  Finally, the Green Party has 98 women candidates (32 percent) on their slate, nearly attaining their goal of one third.

“Equal Voice is pleased to see that there has been some overall improvement in the numbers of women running. We know that the vast majority of Canadians want the opportunity to vote for more women. This election will give some of them that chance,” said Donna Dasko, Equal Voice National Chair.

In 2009, Equal Voice invited major party leaders to improve the numbers of women they would nominate in the next federal election.  All major party leaders agreed to Equal Voice´s Canada Challenge, though it is clear that the smaller parties have fared better, particularly the New Democratic Party.

“They have set a new bar in Canada. Their success underscores the fact that when parties work hard to reach out to women as potential candidates, women will rise to the challenge.”

Consistent with an earlier analysis by Equal Voice, however, fewer women are running in winnable ridings.   Only the Bloc Québécois is filling more than one third (36 percent) of its winnable ridings with women candidates. 

The New Democratic Party is second with 31 percent women in winnable ridings.  Female candidates are on the ballot of 27 percent of the Liberal Party´s winnable ridings, while the Conservatives are running women in 20 percent of its most winnable seats.

“In order for Canada to rank significantly better than 52nd in the world in terms of women´s representation, parties need to re-visit their candidate search strategies, especially in winnable ridings,” added Nancy Peckford, Executive Director of Equal Voice.

Yesterday, Equal Voice published a complete list of female candidates on its website by riding, with links to their campaign websites.

“While some voters may not have a woman on the ballot in their own ridings, it´s important that they know where those female candidates are and how they can potentially support one that represents their values,” added Peckford. 

Nancy Peckford is the Executive Director of Equal Voice. Email:  npeckford at equalvoice dot ca

 

Nancy Peckford, À voix égales
Contributor Commentaires

Les mises en candidature complétées, À voix égales confirme que 407 candidates, représentant 31 % de l´ensemble des candidats des cinq principaux partis, se présenteront à l´élection fédérale du 2 mai 2011. Il s´agit d´une faible augmentation de deux points par rapport à l´élection de 2008, où 29 % des candidats des mêmes partis étaient des femmes.

Le Nouveau Parti démocratique arrive en tête avec 125 candidates, près de 41 % de tous ses candidats, le plus haut pourcentage jamais enregistré par un parti politique au Canada. Le Bloc québécois bat son propre record en présentant 32 % de femmes, 24 sur 75 candidats, en hausse de 4 points sur la dernière élection.

Le Parti libéral présente 92 femmes sur 308 candidats, soit 30 %. Il s´agit d´un pourcentage très inférieur à 2008, lorsque le parti a atteint un record historique de 37 %.

Le Parti conservateur présente 22 % de femmes, en hausse de deux points. Le Parti vert a presque relevé son propre défi de présenter un tiers de femmes, avec 32 % de candidates, une modeste augmentation comparativement à l´élection précédente.

«À voix égales constate avec plaisir une augmentation du nombre total de candidates. Nous savons que la vaste majorité de la population souhaite avoir l´occasion de voter pour des femmes. Cela sera possible dans certaines circonscriptions», déclare Donna Dasko, présidente nationale d´À voix égales.

En 2009, À voix égales a invité les leaders des principaux parti à améliorer le nombre de candidates qu´ils allaient présenter à la prochaine élection fédérale. Tous les chefs de parti ont relevé notre Défi Canada. Mais il est clair que les plus petits partis ont mieux réussi, particulièrement le Nouveau Parti démocratique.

«Ils ont élevé la barre pour tous les partis fédéraux, démontrant que lorsque les partis investissent dans le recrutement de candidates, celles-ci se montrent à la hauteur de la situation», ajoute Donna Dasko.

Une analyse précédente d´À voix égales révèle toutefois qu´un nombre plus restreint de candidates se présentent dans des circonscriptions gagnables. Seul le Bloc québécois présente plus d´un tiers de femmes (36 %) dans de telles circonscriptions.

Le Nouveau Parti démocratique arrive deuxième avec 31 % de candidates dans des circonscriptions gagnables.  Le Parti libéral présente des candidates dans 27 % des circonscriptions où les Libéraux ont les meilleures chances, alors que les Conservateurs présentent des femmes dans 20 % de leurs circonscriptions les plus fortes.

«Pour que le Canada fasse mieux que le 52e rang dans le monde en termes de représentation des femmes, les partis doivent réexaminer leurs stratégies de recrutement de candidates, particulièrement dans des circonscriptions gagnables», ajoute Nancy Peckford, directrice générale d´À voix égales.

Hier, À voix égales a publié la liste complète des candidates par circonscription, avec des liens vers leurs sites Web de campagne.

«Alors que certaines circonscriptions ne présentent pas de femmes, il est quand même important pour l´électorat de savoir où se présentent les candidates, et comment appuyer celles qui représentent leurs valeurs.» conclut Nancy Peckford.

Nancy Peckford est le directrice générale d’ À voix égales. Courier electronique: npeckford@equalvoice.ca

Tags

Gender equity